bandeau_fr.jpg

Les sessions > Pollution et contaminants: voies d’entrée et impacts dans les écosystèmes

La contamination chimique marine en Méditerranée s’inscrit dans un contexte de dégradation généralisée des écosystèmes marins et d’un besoin d’amélioration des bases scientifiques pour décrire le bon état écologique et pour fournir de meilleurs indicateurs l’évolution de cette pression anthropique sur l’environnement. La Méditerranée y est particulièrement vulnérable car les activités humaines des pays limitrophes (urbanisation, agriculture, industries, aquaculture, tourisme, activités portuaires…) induisent des apports importants de contaminants chimiques par les fleuves, rivières, eaux de ruissellement, eaux souterraines, dépôts atmosphériques...

Ces contaminants agissent sur les écosystèmes par des effets perturbateurs et peuvent constituer un risque pour la durabilité des écosystèmes et pour la santé humaine. Malgré une surveillance accrue des pollutions chimiques en Méditerranée en appui aux politiques publiques depuis de nombreuses années, il subsiste un besoin crucial de recherches scientifiques sur ces questions. Le programme MISTRALS a permis de mener des recherches pour mieux contraindre les quantités de polluants apportés depuis le continent ou par l’atmosphère ainsi que pour mieux comprendre les mécanismes impliqués dans leur transport dans l’environnement et leur transfert dans la chaine trophique.

Personnes connectées : 1