bandeau_fr.jpg

Les sessions > Systèmes écologiques et biodiversité : évolutions récentes et impacts des changements globaux

La région méditerranéenne est l’un des 34 « hotspots » de biodiversité identifiés au niveau mondial. La Méditerranée compte en effet un grand nombre d’espèces endémiques continentales et marines qui côtoient des espèces plus communes issues d’une anthropisation sur le temps long de la Méditerranée, sur terre (forêts de chênes et de pins ...) comme en mer (herbiers de Posidonie ...). L'agrodiversité a aussi une grande valeur alimentaire pour les sociétés et une valeur patrimoniale majeure comme ressource génétique. Cette agrodiversité contribue à la résilience socio-écologique, mais est désormais menacée par l'industrialisation agricole. Enfin, la Méditerranée héberge près de 10 % de la biodiversité marine mondiale, mais la plupart des stocks diminuent de façon inquiétante à cause des pressions anthropiques (pollution, surpêche ...) et plus récemment par les espèces invasives.

Les impacts du changement climatique (pénurie d’eau, désertification, réchauffement et acidification de la mer ...) s’ajoutent à ces pressions anthropiques pour mettre sous tension forte la biodiversité en Méditerranée. Il est donc primordial de comprendre et de suivre les effets de ces changements globaux afin de limiter au mieux les impacts négatifs sur la biodiversité et les services écosystémiques en privilégiant une gestion durable. Dans cette session, nous présenterons une synthèse de l'état des connaissances issues du programme MISTRALS sur la biodiversité méditerranéenne, ses spécificités et sa vulnérabilité aux changements récents.

Personnes connectées : 1